Jean-Bernard Papi, romancier, essayiste, nouvelliste et poète

                                        Il n'y a de recette de jouvence que le rire.
                       Partageons nos plaisirs. Vous lisez ! J'écris !      
                Croquis des saisons et des voyages.

                                    Les saisons
                                    Automne-Hiver
                     


                           
 
 



                             IX
  
Les arbres du boulevard me font tapisserie
dans le temps, c'était le temps des marrons
aujourd'hui les platanes sont rouillés
comme une ferraille morte et la pluie
tente de laver les vieux troncs dépouillés.
 
Le gamin d'à côté a déjà des devoirs
Michael m'écrit qu'il sera là pour la Toussaint
que nous irons pêcher...
 
Le vieux soleil s'est usé et se couche en boitant
la ville s'emmitoufle d'un cache-nez de nuages
et la feuille qui tombe est un triste présage.
 
    
                       X
  
L'orage survient qui assomme la ville
et le vent nous traverse et nous laisse transis.
Aurai-je du mazout pour commencer l'hiver ?
C'est l'heure du ramoneur et des comptes fébriles.
Tant pour Noël, n'oublie pas les impôts
Hermeline dit que l'épicerie
a encore augmenté, planterons-nous des lavatères ?
Je me souviens qu'ici
il y avait aussi des coquelicots.

 
                    XI
 
La maison aime les géraniums
médailles de l'été et petites murailles.
N'allez pas plus loin
que mes fleurs de corail !
 
La fleur se penche tel un harmonium
qui pleure et l'étranger s'arrête
 
comme c'est triste cette main
si froide de l'automne
mais le géranium pas bête
dit non au vent qui l'éperonne.

 
                 XII
 
L'automne est bien sot décidément
le voici qui s'en prend au gouvernement
pas assez de travail
pas assez de salaire
on entend d'ici les moutons braire
au pied du gouvernail.

Ce ne sont pas les moutons dit Hermeline
qui braient mais les ânes !
Ah, femme grammairienne 
que sais-tu du travail en usine ?
                                             


                  XIII
 
Il neige sur Paris
l'événement est de taille
il faut mettre les chaînes sur le pont Notre-Dame
coucher les clodos et fermer les bureaux
pauvre Paris qui ne veut pas mourir
dans dix centimètres d'eau gelée.
 
Il neige dans le Morvan, en Vendée
la plage est toute blanche
je crois que je ne vais plus sortir
la route sonne et la nuit est si prompte
on plaint celui qui marche quand le vent
tout fou arrache nos volets
on plaint le bateau quand la côte se dérobe
on plaint celui qui roule, on a honte
d'être au chaud.
Et la pluie mon Dieu qui ne veut pas cesser.
 

à suivre...