Jean-Bernard Papi, romancier, essayiste, nouvelliste et poète

                                        Il n'y a de recette de jouvence que le rire.
                       Partageons nos plaisirs. Vous lisez ! J'écris !      
         rosalie Pour acheter sur Amazon suivez le lien 
 

Follow Us

 
Si vous êtes interressés par la 2ème guerre mondiale lisez : La WaffenSS sur http://www.jean-bernard-papi.com/article-histoire.php et Le journal de guerre de Laurent Papi http://www.jean-bernard-papi.com/journal-de-guerre-de-laurent-papi.php 
 
                              
                                             



Rien à voir avec Louis Ferdinand Céline :Ce que je croyais bien compris, mais nombre de libraires, dont le plus important de Bordeaux, n'ont pas lu la 4éme de couverture, c'est à dire n'ont pas fait leur travail, et ont classé ce roman dans les Biographies. Certains découragent même les acheteurs : "Une énième biographie de Louis Ferdinand Céline, disent-ils, pouah !".
On en est là et ils se plaignent !  
Que devrais-je dire.

 
                                              
  
                                             



 

                         Céline, jusqu'au dernier jour (2008) Jean-Bernard Papi
Est maintenant numérisé en PDF et en epub particulièrement adapté aux tablettes, peut être acheté dans les boutiques en ligne comme Amazon, Fnac, Chapitre, Orange store, Apple store etc et naturellement sur Croitvif.com ou I-kiosque.


Ici deux mondes s'affrontent et se heurtent qui n'auraient jamais dû se rencontrer. Le monde paisible du petit village de Villaudouin, un peu endormi dans sa routine, va se heurter à celui des guerriers nazis de Das Reich. Ces derniers vont bouleverser par leur violence toute la structure mentale des villageois. Céline en se vengeant des officiers nazis va tout remettre d'aplomb. 



                                                Dessin de couverture : Acrylique sur bois de Clarisse Chauvin

                   
 



  En 1944 les SS de Das Reich pour se venger des escarmouches des maquisards, décident de fusiller des otages pris dans le village charentais de Villaudouin. Quatre de ces otages, Marcellin, Julien, René, des vignerons et Jérémy, le facteur du village, enfermés dans une maisonnette au coeur des vignes vont exprimer leurs angoisses au travers de dialogues réalistes et poignants. Ils plaideront leur cause auprès d'un officier allemand conciliant et presque compréhensif. Malgré cela et pour obéir aux ordres,  il les fera fusiller à la nuit tombante contre le mur de la maisonnette.
  Dans la folle équipée crépusculaire d'une poignée de femmes qui partent à la recherche de leurs époux et de leurs fils dans les vignes, Céline se distingue par sa volonté de se venger  : Elle vient de perdre son père Marcellin et Julien, son jeune mari, et se refuse de pardonner. La guerre ne justifie pas tout.
  Dans la seconde partie, Céline, à travers son journal va relater sa vengeance à l'encontre des deux officiers allemands responsables du massacre de Villaudouin. Elle n'hésitera pas, alors actrice, à se compromettre avec la pègre pour parvenir à ses fins. Ainsi on la retrouvera en 1945 dans Munich, Flensburg etc. 




                                                


Á commander aux Editions Le Croît Vif   www.croitvif.com ou à la llibrairie du Croît Vif :  
 tel  05 46974652
18€  éd.2008
        



Le livre est aussi disponible sur  Amazon.com (-5%) et chez les libraires en ligne

Pour en savoir plus :

  Quand, dans les années 90, une amie de la famille me raconta que son mari et son père avaient été fusillés le même jour par un contingent de la division SS Das Reich en 1944, je lui demandais ce qu’elle avait fait après, quelles suites elle avait données à ce crime.
   
- Rien, m’a-t-elle répondu, c’était la guerre.
   Une explication terrible comme si la guerre était d’origine divine et hors d’atteinte, une sorte d’apocalypse, de monstre envoyé pour punir les hommes. En ce sens le tableau de Pablo Picasso « Guernica » avec son minotaure est assez parlant


Quelques "images" tirées du roman  en forme de DIAPORAMA

.

                                                     




                                     

 

 Le Croît vif

                           Ruelle de l'hospice- Saintes 17100                      

                            www.croitvif.com
                 Communiqué de presse

( décembre 2008)

 

Le récit d'une journée de guerre en Charentes

            Bouleversant, tragique...

 

           

 

            Les éditions du Croît vif publient Céline jusqu'au dernier jour de Jean-Bernard Papi qui signe un roman d'une justesse sobre et percutante, celle d'un jour noir qui va peser sur la destinée du petit village de Villaudouin et de ses habitants ; un roman marqué par l'émouvante figure d'une jeune femme, Céline.

 « L’action démarre lentement, écrit l'auteur, comme une journée ordinaire dans un coin de campagne paisible, elle ne se précipite que lorsque l’ordre des choses que l’on croit immuable est soudain bouleversé. Quand le chaos s’installe… »  ..................................................................................................

La division allemande Das Reich est célèbre pour avoir été l'ouvrière du massacre d'Oradour-sur-Glane ; si ce roman plante son décor dans des Charentes en guerre, toute ressemblance avec des personnages, lieux et événements réels relèverait de la pure coïncidence.        

Jean-Bernard Papi, né en 1939 à Angoulême, est l'auteur de plusieurs romans, recueils de nouvelles et de poèmes. Céline, jusqu'au dernier jour est son deuxième livre au Croît vif, après Balades insolites, paru en 2007, qui reçut le prix de la Saintonge romane en 2008 (Académie de Saintonge).

L'illustration de couverture est une acrylique sur bois de Clarisse Chauvin, artiste-peintre dont l’atelier se situe à Saintes.